Qui étaient les Variags de Khand?
La Compagnie du Dragon Vert

Le forum du 1er projet de reconstitution dans l'univers de J.R.R.Tolkien
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Qui étaient les Variags de Khand?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
che khan



Masculin Nombre de messages : 71
Age : 56
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 08/11/2014

MessageSujet: Qui étaient les Variags de Khand?   Lun 10 Nov 2014 - 22:43

Bonjour

Un article de Michael Martinez en anglais qui concerne les Variags :

http://blog.tolkien-studies.com/2010/10/08/who-were-the-variags-of-khand/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peuplescavaliers.be/
che khan



Masculin Nombre de messages : 71
Age : 56
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 08/11/2014

MessageSujet: Re: Qui étaient les Variags de Khand?   Lun 10 Nov 2014 - 22:45

La traduction :

Je reçu un courriel intéressant qui m'a incité à creuser un peu plus profondément dans la question de la Variags de Khand que je l'ai déjà. Il est une question qui a piqué la curiosité de nombreux lecteurs de Tolkien: qui étaient les Variags? Tolkien bourse a été largement silencieux sur le sujet parce que - apparemment - on n'a pas encore découvert toutes les notes inédites ou un segment manuscrit qui offre explication de ce que Tolkien aurait pu avoir à l'esprit avec ses références au peuple (s) de Khand.

Khand, autant de sources noter, est une terre nommée qui jouxte la frontière sud-est de Mordor. Il ya peu de pays désignés à l'extérieur d'Arnor, Gondor, Rohan, et les terres elfiques. Il semble étrange que Tolkien aurait donné une telle position de premier plan sur la carte et dans le récit primaire à une terre sur laquelle il dit pratiquement rien.

Je ne connais que quatre sources Tolkienic d'information sur Khand et le Variags: Le Retour du Roi, Contes et légendes inachevés de Númenor et la Terre du Milieu, La Guerre de l'Anneau (Volume VIII de l'Histoire de la Terre du Milieu), et les peuples de la Terre du Milieu (Volume XII de la maison). Des gens comme David Salo et Wayne Hammond et Christina Scull ont offert un peu de tradition étymologique du nom "Variag" mais aucun n'a publié (à ma connaissance) toute tentative de lier les morceaux ensemble.

Le premier passage où nous rencontrons Variags ou Khand est dans le chapitre "La Bataille des Champs du Pelennor" où Tolkien décrit le déroulement de la bataille après distribue Eowyn du Seigneur des Nazgûl:

Pas trop tôt venu leur aide à la Rohirrim ... Et si les Rohirrim à leur début ont été trois fois plus nombreux que par le seul Haradrim dès leur cas est devenu pire; pour une force nouvelle est venu maintenant le streaming sur le terrain de Osgiliath. Là, ils ont été rassemblé pour le sac de la ville et le viol de Gondor attente sur l'appel de leur capitaine. Il a été détruit maintenant; mais Gothmog le lieutenant de Morgul avait les jeta dans la mêlée; Orientaux avec des haches et Variags de Khand Southrons en rouge et sur les hommes noirs Extrême Harad comme demi-trolls avec des yeux blancs et des langues rouges ....

Certains intervenants ont suggéré que les Variags combat avec axes, mais cela ne semble pas être le cas. Nous rencontrons Khand une fois de plus dans le SdA Appendice A:

Beaucoup de cavaliers masqués maintenant passé au sud du Mordor et fait alliance avec les hommes de Khand et du Proche Harad; et dans ce grand assaut du nord et du sud du Gondor est venu près de destruction ....

Contes et légendes inachevés embellit l'information dans l'annexe à peine:

En attendant les cavaliers masqués lécher leurs blessures et tracé leur vengeance. Au-delà de la portée des armes du Gondor dans les terres à l'est de la mer de Rhun à partir de laquelle aucune nouvelle venus à ses rois leur propagation de parenté et se multiplient et ils étaient impatients de conquêtes et le butin et remplis de haine de Gondor qui était sur leur chemin. Il était long mais avant ils se sont déplacés. D'une part, ils craignaient la puissance du Gondor et ne sachant rien de ce qui se passait à l'ouest de l'Anduin qu'ils croyaient que son royaume était plus grande et plus peuplée qu'elle ne l'était en vérité à ce moment-là. D'autre part, les cavaliers masqués de l'Est avaient été dispersées vers le sud au-delà de Mordor et étaient en conflit avec les peuples de Khand et leurs voisins plus au sud. Finalement, une paix et d'alliance a été convenu entre ces ennemis du Gondor et une attaque a été préparé qu'il soit fait en même temps du nord et du sud.

Plus loin:

Mais il était pas ainsi. Les cavaliers masqués avaient rassemblé une grande armée de la rive sud de la mer de Rhun d'intérieur renforcé par des hommes de leur parenté dans Rhovanion et de leurs nouveaux alliés dans Khand. Quand tout fut prêt, ils partirent pour le Gondor de l'Est se déplaçant avec toute la vitesse qu'ils pouvaient le long de la ligne de l'Ered Lithui où il approche n'a pas été observé que trop tard. Alors il arriva que le chef de l'armée du Gondor avait seulement tiré niveau avec les portes du Mordor (le Morannon) quand une grande poussière porté sur un vent de l'Est a annoncé l'arrivée de l'avant-garde de l'ennemi. Cela a été composé non seulement des chars de guerre des cavaliers masqués, mais aussi d'une force de cavalerie beaucoup plus grande que tout ce qui avait été prévu ....

Les informations fournies dans la Guerre de l'Anneau est peu. Nous pouvons déduire de ce que les deux Variags et Khand des ajouts ultérieurs à la narration et la deuxième carte. Le commentaire de Christopher Tolkien sur "La Bataille des Champs du Pelennor" suggère que la Variags et Khand ont été ajoutés en même temps que d'autres embellissements, y compris les noms des Imrahil et Hurin le Grand ont été ajoutés à l'histoire principale.

Dans sa discussion sur le développement de l'annexe sur les langues pour le Seigneur des Anneaux Christopher Tolkien note chez les peuples de la Terre du Milieu que:

De (le manuscrit Christopher désigne comme) F 4, il n'y a que quelques autres points à mentionner. L'origine du discours commun est ici formulé en ces termes: Il [à Pelargir] Adunaic a parlé de la langue dans laquelle les langues des hommes qui habitaient autour étaient très proche de sorte que déjà un discours commun avait grandi dans cette région et se répandre de là le long des côtes parmi tous ceux qui ont eu des rapports avec Westerness.

Après avoir tapé le texte de mon père a ajouté cette phrase: du discours de Hommes de l'Est et les alliés de Sauron tout ce qui apparaît est un Mûmak nom du grand éléphant du Harad.

Une copie de F 4 est étendue et ici mon père dans une plus similaire nommé à côté Mûmak également Variag et Khand (RK pp. 121 123 329).

Je ne connais pas d'autres utilisations de ces noms de JRR Tolkien.

Dans le Compagnon de leur lecteur Hammond et Scull ont ceci à dire au sujet de la Variags:

Selon l'indice de Khand est une terre au sud-est de Mordor »habitée par Variags. L'Oxford English Dictionary note que «dans l'ancienne chronique russe de Nestor» Variags utilisé des personnes habituellement nommés Varègues »Les rameurs scandinaves qui dans les 9ème et 10ème siècles parties débordé des de la Russie et atteint Constantinople 'un groupe dont fait l'Varangian Garde de l'empereur byzantin.

En 1996, David Salo a posté le message suivant à la liste de diffusion Tolk-Lang:

L'élément suivant peut venir en tant qu'aucune surprise pour les slavistes sur cette liste mais il avait des nouvelles de moi et sera probablement nouvelles pour de nombreux fans de Tolkien certainement ceux qui ont récemment sur l'un des groupes de discussion Tolkien liées se demandaient si «Variags" appelé une sorte d'espèce non humaine.

Je l'avais tout simplement supposé que "Variag" était une désignation nationale avec un sens interne dans le monde de Tolkien mais je souvent frappé par la façon dont il a été négligemment tombé dans le texte sans référence précédente comme si elle était un mot on peut reconnaître ou au moins trouver dans un dictionnaire anglais. Et je demande aussi pourquoi seules les personnes de Khand lointain devraient avoir cette étrange désignation; pourquoi nous ne savons pas les noms des nations du Harad?

Je peux maintenant dire que mon sentiment de malaise qui m'a conduit à rechercher les origines de ce mot était bien fondée. Le mot Variag est en effet l'anglais, mais est si rare qu'il ne peut pas être trouvé dans la plupart des dictionnaires et encyclopédies. Pourtant, je suis saisi d'une définition de Third New International Dictionary of the English Language de Webster:

Variag n. bouchon [Russ _Varyag_ d'origine Scand; semblable à ON _Vaeringjar_ Varègues]: Varangian.

Les Varègues étaient les Vikings des maraudeurs de l'est par la mer mais pas par terre et par rivière et aussi des mercenaires et des commerçants. Originaire du Danemark et de la Suède ils se propagent à travers la mer Baltique à travers la Russie et l'Ukraine à la mer Noire dans les siècles du 9 au 11 certains d'entre eux de trouver un emploi dans l'Empire byzantin "Garde varangienne" de l'Empereur (bien que cela était en fait une sorte de Légion étrangère et inclus de nombreux nationalités). Il est donc probable que lorsque Tolkien a utilisé le mot "Variag" qu'il voulait un peu plus de «mercenaire barbare". Il est cependant intéressant de noter qu'il devrait utiliser la version russe du mot. Avec Beorn / Medved et d'autres articles intéressants, il suggère qu'une plus grande attention doit être portée à la connaissance et à l'utilisation de la langue russe de Tolkien.

Eh bien il n'y a rien à actualiser l'analyse de David (bien que la note de Christopher dans Les peuples de la Terre du Milieu semble confirmer l'idée initiale de David), mais il ya plus d'informations disponibles qui peuvent être pertinents pour la question. Pour une chose simple constatation de la connexion entre Tolkien et le mot historique "Variag" ne vraiment pas nous dire quoi que ce soit. Tolkien comme Tom Shippey et quelques autres l'ont noté avait l'habitude d'utiliser des mots archaïques d'une manière très significative. L'un des exemples préférés de Shippey est le mot "Emnet" que Tolkien utilise deux noms de lieux pour Rohan (la suite est cité de la route pour la Terre du Milieu):

Toutefois, le point qui doit être pris par l'entreprise est non seulement que Tolkien a travaillé en «reconstruction» ou de la prémisse que la poésie est essentiellement vrai; il est plutôt que son jeu continuel avec les calques et crux a donné Le Seigneur des Anneaux un Vitalité dinosaure comme ne pouvant pas être transporté dans un synopsis, mais se révèle en tant de milliers de détails qui ne l'esprit critique plus biaisée pourrait manquent tous . Il est pas un paradoxe de dire en outre que cette vie décentralisée est aussi en même temps «pépites» tend toujours à se concentrer sur les noms et les mots et les choses ou les réalités qui se cachent derrière eux. Le premier nom de lieu Rohirric que nous entendons est «Eastemnet 'bientôt suivi par' Westemnet. Un «Emnet 'est une chose dans la Terre du Milieu, aussi un lieu à Norfolk, également une astérisque * emnaeth-mot pour« steppe »ou« prairie », également l'herbe verte qui les Riders utilisent comme une pierre de touche pour la réalité. Tout Tolkien a écrit a été basé sur des fusions comme celle sur les «woses» et «emnets» et eoreds, sur «elfique» ou Orthanc ou panaches.

Tolkien lui-même offert un peu de clarté sur l'un de ces calques (expression introduit dans une langue d'une autre). Une première ébauche de l'annexe LoTR sur les langues contient ce texte:

$ 41 La nomenclature des Hobbits eux-mêmes et des lieux dans lesquels ils vivaient a néanmoins présenté des obstacles à la satisfaction portant sur ce processus de traduction. Leurs noms de lieux en cours (dans la Comté en particulier) la quasi-totalité à l'origine de la forme CS ont prouvé moins difficile. Je les ai convertis en noms de lieux en anglais comme presque similaires qui semblaient adaptés à la fois sens et en période: qui est d'être toujours d'actualité (comme la colline) ou légèrement modifié ou réduit de mots courants (comme ton côté ville) ou plus trouvé en dehors de lieu-noms (comme wich bouteille gras). Le Shire me semble très adéquate pour traduire le Hobbit Suza-t depuis ce mot a été plus utilisé que par eux avec référence à leur pays qu'à l'origine, il avait voulu «une sphère d'occupation ( comme des terres revendiquées par la famille ou la terre) de bureau ou entreprise. Dans Gondor le mot Suza a été appliquée encore les divisions du royaume tels que Anorien, Ithilien, Lebennin, pour qui le mot Noldorin lhann a été utilisé ....

L'étymologie Dictionnaire en ligne propose cette histoire pour le mot: «administratif ou quartier OE scir de P.Gmc. * Skizo (cf. OHG SCIRA "occuper de charge officielle"). «Les gens ont tenté de faire valoir que Gondor doit avoir eu un gouvernement féodal parce que Tolkien utilisa terme« fiefs »pour désigner les régions du Gondor nommés ci-dessus. Fief est dérivé d'un mot français utilisé au 12ème siècle pour désigner un «domaine de possession holding". Voyez-vous comment Tolkien explicitement favorisé l'Old English utiliser pour "shire" dans la traduction de Suza-t qui a été traduit par «fief» à l'égard de Gondor?

Il est un jeu linguistique intelligente suggérant une réclamation de famille dérivé à la propriété foncière sans l'encombrement de la féodalité - en d'autres termes les fiefs et les comtés de Tolkien sont ainsi nommés dans un sens pré-féodal pré-médiévale, mais un sens historique néanmoins. Autrement dit, il a été la réutilisation d'un terme d'importance historique d'une manière que la plupart de ses lecteurs ne seraient pas susceptibles de comprendre. Tolkien semble le faire encore et encore.

Ce qui nous ramène à la question de savoir qui étaient les Variags de Khand? Si Tolkien était tout simplement réutiliser le mot "Variag" dans son sens historique que cela veut dire qu'il voulait le lecteur pour voir le Variags comme rien de plus que peut-être des mercenaires? Je ne pense pas. Je pense qu'il voulait le lecteur à les considérer comme une race indigène de la Terre du Milieu, probablement des hommes qui avaient leur propre histoire et de l'importance dans la Terre du Milieu - mais une histoire et l'importance que pourrait être un véritable miroir de personnages historiques.

Et les seules personnes appelées historiques Variags étaient les Scandinaves qui se sont installés en Russie et également formé le noyau de la Garde varangienne byzantin, non? FAUX

Il est une note philologique intéressant à la fin des années 1800 que vous pouvez lire via Google Livres . La source est intitulé "Notes and Queries (par Oxford Journals)" et portant la mention de cap: 5 S. IX. 16 mars '78. À la page 218 de cette revue, nous trouvons la note suivante:

Varègues (5e S. i 113 358.) - Dr Villhelm Thomson professeur de philologie comparée à l'Université de Copenhague donne l'explication suivante de ce mot dans ses conférences sur l'origine de la Russ antique livrés à Oxford en 1876 et récemment publiés. Il dit que Varangian était à l'origine une désignation des Scandinaves et plus particulièrement des Suédois citant en preuve passages des autorités arabes et russes byzantines. Le mot est de orgin scandinave en vieux norrois sagas Vaering-pot et se trouve dans de nombreuses formes -..... Russ Variag, arabe Varank, Gr Bappayos, ing Waring, et Leo Ostiensis, Guarani ou Gualani Vaeringjar est connecté avec un mot trouvé dans différentes langues teutoniques la forme la plus ancienne de ce qui est vara. Le sens de vara est (1) la vérité fidélité; (2) la paix foi jurée de trêve; (3) se sont engagés protection de la sécurité. Akin à vara sont ON vaerr, coffre-fort, confortable, facile, vari, demeure, abri; vaeringr, celui qui trouve refuge et sécurité quelque part; ep. AS. Waergenga = advena. Donc Varangian signifie principalement un "habitant" ou [orthographe grecque], et a pris son essor chez les Scandinaves pour désigner les colons suédois en Russie. Le nom a été donné suite à la garde du corps impérial à Constantinople, qui fut d'abord essentiellement un corps scandinave. - AL Mayhew Oxford

Maintenant clairement ce passage mène à une conclusion qui prend en charge tout ce qui a été dit sur ​​Varangian mais le point intéressant que le professeur Thomson soulevé était l'équivalence des «Varègues» par «habitant». Dans la fantaisie moderne, nous voyons souvent le mot «habitant» ou «habitants» utilisé pour désigner les habitants ou les occupants ou les citoyens d'une région ou d'un pays. Toutefois, le sens originel du mot notée étrangers qui ont été faits citoyens naturalisés . Ainsi Varègues ont été historiquement considérés comme des intrus de décantation entre (et à se faire accepter parmi les peuples slaves) de la région qui devint plus tard la Russie. Qui est l'évidence même, mais si nous transférer ce sens à l'emploi de Tolkien de Variags alors nous pouvons avoir un petit aperçu de ce qu'il pensait quand il ajouta la Variags dans le paysage de la Terre du Milieu.

Mais on doit se demander pourquoi il le ferait même si il jouait avec l'idée d'attribuer Variag à une langue non Adunaic. L'histoire de Minalcar en Appendice A du SdA peut éclairer davantage sur ce sujet:

Minalcar fils de Calmacil était un homme d'une grande vigueur et en 1240 Narmacil de se débarrasser de tous les soins lui Régent du royaume faits. A partir de ce moment-là il gouvernait Gondor au nom des rois jusqu'à ce qu'il succède à son père. Sa principale préoccupation était avec les Normands.

Ceux-ci avaient considérablement augmenté dans la paix apportée par la puissance du Gondor. Les rois ont montré leur sont favorables, car ils étaient le plus proche parent du moins les hommes à la Dunedain (étant pour la plupart des descendants partie de ces peuples dont l'Edain du vieux était venu); et ils leur ont donné des terres au-delà de l'échelle Anduin sud de Greenwood le Grand à un moyen de défense contre les hommes de l'Est. Dans le passé les attaques des Orientaux étaient venus principalement sur la plaine entre la mer intérieure et les montagnes de cendres.

Dans les jours de Narmacil je leurs attaques ont commencé de nouveau si au premier abord avec peu de force; mais on a appris par le régent que les Normands ne pas toujours rester fidèle à Gondor et certains se joignent à des Orientaux soit par appât du gain pour butin ou dans la poursuite de querelles entre leurs princes. Minalcar donc en 1248 a conduit à une grande force et entre Rhovanion et la mer intérieure il a vaincu une armée des Orientaux et détruit tous leurs camps et colonies à l'est de la mer. Il a alors pris le nom Rómendacil.

On peut raisonnablement se demander ce qu'il est advenu des Normands déloyal. Chef allié de Minalcar était Vidugavia dont domaine réside dans les terres à l'est de la Forêt Noire, mais le récit indique qu'il y avait d'autres princes d'autres groupes de Normands. Il est possible que certains ou tous les Normands déloyaux ont été chassés, peut-être vers le sud où ils pourraient se sont installés dans Khand comme des "étrangers" citoyenneté.

Une autre possibilité est cependant que la Variags pourrait être descendu de Númenóréens qui était resté fidèle aux rois déchus de Númenor - peut-être comptés parmi ou étroitement liés aux Kings hommes qui sont devenus connus dans le troisième âge comme le Númenóréens Noire. "Parmi les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge" mentionne deux renégat Númenóréens, Herumor et Fuinur, qui a régné dans les terres Harad juste au sud de Mordor. Ils sont mentionnés comme des exceptions (autres princes Numenorean réglés beaucoup plus au sud le long des côtes), mais nous ne l'apprennent leur sort ou le destin de leurs partisans Numenorean à la suite de la Guerre de la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes.

Khand lui-même semble être un mot inventé, mais en fait, il est utilisé dans les noms de lieux en Asie (par exemple Kandahar) et est le nom (variante orthographe Khond) d'une tribu de personnes dravidienne-aryennes en Inde dans les années 1800 qui pratiquaient le sacrifice humain . Il ya une autre tribu appelée Khands qui sont membres des tribus pachtounes (qui vivent en Afghanistan et au Pakistan et peut-être est de l'Iran). Ces Khands sont des musulmans sunnites et ils sont un peuple de grande ampleur.

Introduction tardive de Tolkien de la Variags de Khand dans le récit peut impliquer qu'il pensait de concrétiser soit le contexte historique des Normands ou les Númenóréens noirs (qui se sont installés parmi les Haradrim qui sont souvent liés à des cultures arabes ou indiens par l'imagerie de Tolkien) . Il a en fait réviser ou d'améliorer l'histoire des Normands à plusieurs reprises. Par exemple, l'histoire de Minalcar je citais ci-dessus fait date de la deuxième édition (1965) de Le Seigneur des Anneaux. Bien qu'un bref compte est inclus dans la première édition de la référence aux Normands déloyaux est pas présent.

Ainsi alors qu'il pourrait faire valoir que les Normands déloyaux doivent avoir été produites après coup dans les années 1960, il pourrait aussi faire valoir (moins convaincante peut-être) que les Normands étaient déloyaux une élaboration vise à fournir un lien vers le Variags qui n'a jamais été pleinement exploité dans des écrits existants.

Ainsi, alors que je ne peux évidemment pas produire explication définitive de Tolkien pour qui la Variags étaient (et ce qu'ils représentaient) Je pense que nous pouvons limiter les possibilités en regardant comment il a intégré les concepts historiques dans la Terre du Milieu préférant à plusieurs reprises des applications plus simples les plus primitives de biens significations et les contextes. À tout le moins, je pense que nous pouvons dire que la Variags de Khand ont été probablement pas destinés à être des indigènes de la terre, ses habitants d'origine. Tout au plus, je pense que nous pouvons dire qu'ils ont peut-être eu un lien de parenté avec les Normands et d'autres peuples Edainic, y compris la Númenóréens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peuplescavaliers.be/
uruk darghâsh



Masculin Nombre de messages : 1974
Age : 46
Localisation : vaour tarn
Peuple(s) : uruk du mordor
Uruk de l'isengard
Personnage(s) : Darghâsh
Righâsh
Date d'inscription : 07/03/2011

MessageSujet: Re: Qui étaient les Variags de Khand?   Sam 15 Nov 2014 - 0:12

Intéressante analyse, bien que difficile à lire(traduction faite par un logiciel ?)
Quel type d'équipement tu pense faire pour incarner un Variag ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
che khan



Masculin Nombre de messages : 71
Age : 56
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 08/11/2014

MessageSujet: Re: Qui étaient les Variags de Khand?   Sam 15 Nov 2014 - 11:16

Yo

uruk darghâsh a écrit:
Quel type d'équipement tu pense faire pour incarner un Variag ?

Ne nous trompons pas, mon hobby principal étant la "reconstit", il m'est impossible de me consacrer pleinement à votre projet.

De plus, géographiquement, je suis situé assez loin de la plupart de vos sorties. Néanmoins il me plairait de participer un jour à l'un de vos rassemblements sans toutefois faire de gros frais sur mon équipement.

Dès lors (mais je sais que ce n'est pas top au niveau démarche) je cherche dans Tolkien, un personnage qui se rapprocherait de mon "perso histo", quitte à modifier quelques détails.

Mais Tolkien donne tellement peu de renseignement sur les Ahar, Asdriak, Variags et autres peuples orientaux qu'il est assez difficile de choisir une bonne voie.

Les Variaks, habitant une région appelée Khand, me poussait à croire que Tolkien s'était inspiré légèrement de "Peuples cavaliers nomades" proche des "Mongols médiévaux" (ou autres Peuples nomades d'Asie centrale).

Mais, cet article penche plutôt vers une inspiration de "varègues", c'est à dire, les Vikings qui sont partis s'installer Russie et dont certains ont servi comme mercenaire à Byzance.

Bien à toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peuplescavaliers.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui étaient les Variags de Khand?   Aujourd'hui à 18:23

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui étaient les Variags de Khand?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Dragon Vert :: Tolkien - Sources et discussions :: Discussions autour de l'oeuvre de J.R.R. Tolkien-