Beorn et Beornings
La Compagnie du Dragon Vert

Le forum du 1er projet de reconstitution dans l'univers de J.R.R.Tolkien
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Beorn et Beornings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aerin



Féminin Nombre de messages : 1310
Age : 30
Localisation : forêt de Brocéliande
Personnage(s) : Enid pour les Beorning, Eobrun au Rohan, Eirien à Minas Tirith, et encore postulante au Pays de Dun
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Beorn et Beornings   Dim 12 Fév 2012 - 1:13

Bilbo le hobbit
Traduction Ledoux

Chapitre 7

Gandalf parle de Beorn à Bilbo et aux Nains :
Citation :
 C'est ce Quelqu'un qui a taillé les marches du grand rocher – le Carrock, l'appelle-t-il, à ce que je crois savoir. Il ne vient pas souvent de ce côté, et certainement pas de jour, et rien ne servirait de l'attendre. En fait ce serait fort dangereux. […]
Il l'a appelé Carrock, parce que carrock est le mot qu'il emploie pour cela. Il appelle les choses de ce genre des carrocks, et ceci est le Carrock, parce que c'est le seul qui soit près de chez lui et qu'il le connait bien. […]
Le Quelqu'un dont j'ai parlé, un très grand personnage. Vous devrez être tous très polis […]
il vous faudra prendre garde à ne pas l'ennuyer […]
Il peut être effroyable quand il est en colère, bien qu'il se montre assez bienveillant quand on ne le contrarie point. Mais je vous en préviens, il se courrouce facilement. […]
il s'appelle Beorn. Il est très fort, et c'est un changeur de peau. […]
Il change sa peau : parfois c'est un énorme ours noir, parfois un homme fort et de grande taille avec d'immense bras et une longue barbe. […]
Et comme il parle beaucoup, y'en a encore :
Citation :
D'aucuns disent que c'est un ours descendant des grands et anciens ours des montagnes qui vivaient là avant l'arrivée des géants. D'autres que c'est un homme descendant des hommes qui vivaient avant que Smaug ou les autres dragons ne vinssent dans cette partie du monde et avant que les gobelins n'arrivassent du nord dans les montagnes. Je n'en sais rien, mais je pencherais assez pour la seconde version. Il n'est pas de ceux à qui l'on peut poser des questions.
En tout cas, il n'est soumis à aucun autre enchantement que le sien propre. Il habite dans une chênaie, où il a une grande maison de bois; et comme homme, il entretient du bétail et des chevaux presque aussi étonnants que lui-même. Ils travaillent pour lui et lui parlent. Il ne les mange pas, non plus qu'il ne chasse ni ne mange les bêtes sauvages. Il a un grand nombre de ruches d'abeilles féroces, et il vit principalement de crème et de miel. Comme ours, il vagabonde de tous côtés. Je l'ai vu une fois assis tout seul, la nuit, au sommet du Carrock, observant la Lune qui descendait vers les monts Brumeux, et je l'ai entendu grogner dans le langage des ours : « Le jour viendra où ils périront et où je retournerai là-bas ! » C'est ce qui me donne à croire qu'il était lui-même autrefois venu des montagnes. 

À l'approche de la maison de Beorn
 
Citation :
[…] de grandes plaques de fleurs avaient commencé de surgir, toutes de mêmes espèces, poussant ensemble comme si elles avaient été plantées. Il y avait en particulier du trèfle, de grands carrés ondulants de sainfoin, de trèfle incarnat, et de larges bandes de mélilot blanc à odeur de miel. […] Des abeilles s'affairaient partout. […] Elles étaient plus grosses que des frelons. Les faux bourdons étaient plus grands que le pouce, sensiblement, et les bandes jaunes sur leurs corps d'un noir profond brillaient comme de l'or ardent.[…]
Nous voici à la lisière de ses pâturages à abeilles. 
 
Citation :
[…] ils arrivèrent à une ceinture de grands et très anciens chênes, puis à une haute haie d'épineux à travers laquelle on ne pouvait no voir ni se glisser. 

Chez Beorn :
Citation :
Ils arrivèrent bientôt à une porte de bois, haute et large, au-delà de laquelle ils purent voir des jardins et un groupe de bâtiments bas, en bois, dont certains étaient couverts de chaume et faits de tronc non façonnés; des granges des écuries, des étables, et une longue et basse maison de bois. À l'intérieur de la haie, exposées au midi, se trouvaient de nombreuses rangées de ruches au toit de paille en forme de cloche.
 
Citation :
Ils atteignirent bientôt une cour dont la maison de bois et ses deux longues ailes formaient les trois côtés.
 
 
Citation :
Debout à côté était un homme énorme, qui avait une chevelure et une barbe noires et épaisses, de grands bras nus et des jambes aux muscles noueux. Il était vêtu d'une tunique de laine qui lui descendait jusqu'aux genoux, et il s'appuyait sur une grande hache.
 
 
Citation :
Quand à Bilbo, il aurait pu aisément trotter entre ses jambes sans même rentrer la tête pour éviter la frange de sa tunique brune. 
 
Citation :
L'un d'eux portait une nappe blanche, brodée sur les bords de motifs d'animaux; d'autres portaient des bols, des écuelles, des couteaux et des cuillers de bois, que les chiens prirent et disposèrent vivement sur les tréteaux. Ceux-ci étaient très bas, assez bas pour que même Bilbo pût y être assi confortablement. Des deux côtés, un poney poussa deux bancs peu élevés à large dessus paillé et petits pieds courts et épais, […] Les autres poneys arrivèrent, faisant rouler de grands tronçons d'arbre en forme de tambours, lisses et cirés, assez bas même pour Bilbo; 
 
Citation :
Les torches et le feu projetaient autour d'eux leur lueur vacillante et sur la table se trouvaient deux hautes bougies de cire d'abeille rouge.
 
Citation :
 Ils parlaient surtout d'or, d'argent, de joyaux et de la fabrication d'objets forgés, et Beorn ne semblait pas s'intéresser à ce genre de choses : on ne voyait aucun objet d'or ou d'argent dans la salle, et il n'y avait guère que les couteaux qui fussent faits de métal. 
Citation :
 Ils restèrent longtemps à table, avec leurs bols de bois remplis d'hydromel. 
Citation :
 Pour lui, il y avait un petit matelas de paille et des couvertures de laine. 
Citation :
 Enfin, Gandalf repoussa son assiette et son pichet [...] 
Citation :
 […] pots de terre rouge [...] Je vous pourvoirai d'outres pour transporter l'eau, et je vous donnerai des arcs et des flèches. 

Chapitre 18

La Bataille des Cinq Armée :
Citation :
 En cette dernière heure, Beorn lui-même avait apparu – nul ne savait comment ni d'où il avait surgi. Il était venu seul, sous sa forme d'ours. Et, dans sa colère, il sembalait avoir pris des proportions gigantesques. Le grondement de sa voix était semblable à celui de tambours et de canons; […] Beorn se pencha alors pour soulever Thorïn, […] et il l'emporta hors de la mêlée. Il revint avec une colère redoublée, de sorte que rien ne pouvait lui résister, et aucune arme ne semblait pouvoir l'atteindre. Il dispersa la garde du corps, abattit et écrasa Bolg lui-même. 

La fin du récit :
Citation :
[…] Gandalf et Bilbo avaient fait tout le trajet, en longeant les deux bordures de la forêt, jusqu'aux portes de la maison de Beorn; et là, ils s'arrêtèrent tous deux quelques temps. L'époque de Noël y fut chaleureuse et gaie; des hommes vinrent de partout festoyer sur l'invitation de Beorn.
Citation :
 En fait, Beorn devint par la suite un grand chef dans ces régions, et il gouverna une vaste étendue entre les montagnes et la forêt; et l'on dit que, durant bien des générations, les hommes de sa lignées eurent le pouvoir de prendre la forme d'un ours; s'il en fut quelques uns de mauvais et de sinistres, la plupart ressemblèrent de coeur à Beorn, bien qu'ils fussent moins grands et moins forts.
 
Citation :
[…] les fleurs des jardins de Beorn n'étaient pas moins merveilleuses au printemps qu'au plein été.
 

Le Seigneur des Anneaux

Livre II - Chapitre 1 a écrit:
Frodo apprit que Grimbeorn l'Ancien, fils de Beorn, était à présent le seigneur de nombreux hommes forts et que dans leur pays, situé entre les Montagnes et la Forêt Noire, ni orque ni loup n'osait pénétrer.
-En vérité, dit Glóin, n'étaient les Beornides, le passage de Dale à Fondcombe serait depuis longtemps devenu impossible. Ce sont de vaillants hommes, et ils maintiennent ouvert le Haut Col et le Gué du Carrock. Mais leurs péages sont élevés, ajouta-t-il avec un hochement de tête, et comme le Beorn de jadis ils n'aiment pas trop les Nains. Ils sont toutefois sûrs, et c'est beaucoup de nos jours.

Livre II – Chapitre VIII a écrit:
Certes oui, dit Gimli. C'est même meilleurs que les gâteaux de miel des Béornides, et ça, c'est un grand éloge, car les Beornides sont les meilleurs boulangers que je connaisse; mais ils ne distribuent pas très volontiers leurs gâteaux aux voyageurs, de nos jours.


 
Livre II – Chapitre 10 a écrit:
Le pays des Beornides était en flammes ;
 
Livre III – Chapitre 2 a écrit:
Ce fut dans les années oubliées de jadis qu'Eorl le Jeune les amena du Nord, et leur parenté est plutôt avec les Bardides du Val et les Beornides de la Forêt, parmi lesquels on peut encore voir de nombreux hommes grands et beaux comme le sont les Cavaliers du Rohan.
 

 
Appendice F, I a écrit:
Mais continuaient à utiliser le westron comme seconde langue et langue véhiculaire tous ceux qui consevraient leur propre parler, même les Elfes, non seulement en Arnor et au Gondor, mais partout dans le Val d'Anduin, et à l'est jusqu'aux lisières extrèmes de la Forêt Noire.[...] 
La plupart des Hommes qui vivaient dans les régions septentrionales des Terres d'Occident descendaient des Edains du Premier Âge, ou de leurs proches. C'est pourquoi leurs langues s'apparentaient à l'adûnaic, et certaines présentaient des similitudes avec le Parler Commun. C'était, par exemple, le cas des gens qui vivaient en amont du Val d'Anduin : les Beornides et les Hommes-des-Bois de la Forêt Noire ouest; et plus au Nord et à l'est, les Hommes du Long Lac et ceux de Dale.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdudragonvert.over-blog.com/
Aerin



Féminin Nombre de messages : 1310
Age : 30
Localisation : forêt de Brocéliande
Personnage(s) : Enid pour les Beorning, Eobrun au Rohan, Eirien à Minas Tirith, et encore postulante au Pays de Dun
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: Beorn et Beornings   Sam 20 Juil 2013 - 20:09

Quelques liens sur Tolkiendil
Beorn
http://www.tolkiendil.com/encyclo/personnages/hommes/3a/hommes_du_nord/beornides/beorn
http://www.tolkiendil.com/essais/personnages/beorn_jean-yves_stenuick
Beornides
http://www.tolkiendil.com/encyclo/peuples/hommes/beornides
Val d'Anduin
http://www.tolkiendil.com/encyclo/geographie/regions/val_d_anduin
Forêt Noire
http://www.tolkiendil.com/encyclo/geographie/forets/rhovanion/foret_noire
Rhovanion
http://www.tolkiendil.com/encyclo/geographie/regions/rhovanion
Peuple de Hador
http://www.tolkiendil.com/encyclo/peuples/hommes/peuple_de_hador

Lien Hisweloke
"trame chronologique menant des premiers hommes de Hildorien aux Rohirrim du Troisième Age, et à leurs cousins non Edain, dispersés un peu partout en Terre du Milieu au Troisième Age"
http://www.jrrvf.com/hisweloke/site3/articles.php?lng=fr&pg=80


________________________________________________________

Définition de "fringe" (pour la tunique de Beorn)
" A border of threads, tassels, or twists, used to edge clothing or material"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://latelierdudragonvert.over-blog.com/
 

Beorn et Beornings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Dragon Vert :: Tolkien - Sources et discussions :: Sources concernant les différents peuples de la Terre du Milieu-