Tchernobyl - habiller un Nain
La Compagnie du Dragon Vert

Le forum du 1er projet de reconstitution dans l'univers de J.R.R.Tolkien
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tchernobyl - habiller un Nain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aegalad



Masculin Nombre de messages : 3066
Age : 27
Localisation : Paris
Peuple(s) : Ouestfoldien indépendantiste
Homme doudoune
Nain supportable
Hobbit champêtre
Personnage(s) : Grimbold
Argan
Mjoðvitnir
Flambard Fierpied
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Tchernobyl - habiller un Nain   Jeu 16 Juin 2011 - 0:39

Habillons donc un Nain de la tête aux pieds - recueil d'idées reçues sur les Nains, extrapolées des sources compilées ici, des dessins de Tolkien et de discussions diverses.


1) Le chaperon

Le chaperon (hood) est sans conteste l’attribut essentiel du Nain dans toute sa splendeur. Abondamment référencé dans Bilbo, mentionné dans le seigneur des anneaux, il est incontournable.

On sait que le capuchon est profond, qu’on peut s’en couvrir entièrement la face (en cas de deuil par exemple), qu’il peut s’enlever aisément (car les Nains l’ôtent pour saluer ou quand ils sont favorablement surpris), qu’il peut sembler informe à un Hobbit de bonne famille (cf. Sam), enfin qu’il est relativement pointu (c’est l’élément qui dépasse derrière le caillou quand Bilbo voit Balin par exemple ; on se reportera autrement aux illustrations de Tolkien qui montrent toutes un bonnet pointu de type lutin du père noël – qu’on ne suivra d’ailleurs pas dans cette voie). Par ailleurs, chez les plus nobles des nains, on peut s’attendre à trouver un gland d’argent au bout du lirpipion (cas de Thorin).

On peut déduire des débuts de Bilbo qu’il existe deux sortes de chaperons chez les Nains : soit ledit chaperon est solidaire d’une cape (cloak) comme le laisse penser la mention de « hooded cloak » de Dwalin, soit il en est dissocié, comme le prouve toujours le cas de Dwalin, cette fois prêtant des effets en rab’ à Bilbo, une cape d’un côté, un chaperon de l’autre. L’option des effets dissociés semble à privilégier car elle se marie mieux avec la possibilité d’enlever son chaperon pour saluer.

Dans tous les cas, les couleurs du chaperon et de la cape sont les mêmes, ou à tout le moins, de la même teinte : en effet, à nouveau quand Dwalin prête des effets à Bilbo, pour les deux vêtements la couleur est précisée (vert sombre) alors qu’on pourrait s’attendre,  vu que c’est dans la même phrase, à ce que Tolkien précise plutôt « de la même couleur » pour éviter la répétition et insister sur l’uniformité. De même il est juste précisé qu’il sort des effets vert sombre, sans indiquer que ces effets sont de la même couleur que ceux qu’il a sur le dos (charge au lecteur de s’en souvenir, ça remonte à plusieurs pages), ce qui peut laisser penser que si les couleurs sont « codifiées » (aux couleurs des chaperons suspendus au portemanteau, on sait quels sont les nains présents), il s’agit de gammes de couleurs (les verts sombres, les bleus clairs…) et non d’une couleur exacte : on cherche à s’en approcher, mais suivant les approvisionnements et les hasards de la teinture, tout n’est pas uniforme.

*

Mon chaperon sera basé sur un patron obligeamment dessiné par Ellorien. J’ai voulu le tirpipion très long, parce que je trouve ça rude de chouette. J’en ai d’ores et déjà un rouge et un bleu unioniste – ce qui contredit les histoires de couleurs codifiées, mais s’explique par une volonté de « tester » le patron avant d’attaquer le vrai chaperon dans les chutes d’un pantalon chic. Je garde donc le rouge sous le coude pour dépanner.



2) La cape

Il y a peu à en dire, si ce n’est qu’elle se marie avec les couleurs du chaperon (cf. ci-dessus). Aucune indication de forme ou de longueur n’est donnée à ma connaissance. De même, le mode de fermeture de la cape n’est jamais précisé, même aussi vaguement que par la mention d’une fibule.

*

Je pense m’orienter vers une cape pas trop longue (genoux ?), j’ai encore du mal à me décider entre une cape circulaire ou rectangulaire. Je n’aurai pas le tissu avant Pontoise prochain (s’ils ont ce que je veux, il faut que ça puisse être assorti à mon capuchon bleu unioniste).


3) La chainse

Il n’y a rien à dire sur les chainses des Nains d’après les sources, qui évidemment n’en pipent mot. Toutefois, en discutant avec d’autres, nous étions venus à la conclusion qu’un Nain serait tout à fait le genre à prendre la peine de porter des chainses colorées. (Remarque : historiquement, d’après des iconos qu’avait apportées Cyst’ il y a un bail, ça s’était bien fait, d’avoir des chainses teintées – même si fondamentalement ça sert à rien.)


4) La tunique

La tunique des nains n’est jamais décrite dans le texte à ma connaissance ; nous disposons cependant de plusieurs illustrations de Tolkien, peu détaillées mais qui permettent néanmoins d’en déterminer la longueur approximative, à savoir des tuniques très courtes : elles arrivent sur les dessins que peu en dessous de la ceinture. Elément peu prévisible au regard du caractère des chic des Nains, et qu’on pourrait balayer vu que cela n’est jamais confirmé par les textes, si la chose déplaisait trop.

*

J’opterai personnellement pour une tunique mi-cuisse, en laine vert-jaune. Rien ne ressemble plus à un patron de tunique d’homme qu’un autre patron de tunique d’homme à travers les siècles, mais je me suis toutefois basé sur le patron de la tunique dite de Birka. Rien de follement original, si ce n’est que contrairement à mes tuniques de Rohan, j’y ai été plus généreux sur les godets et autres pièces détachées pour l’aisance. Côté col, je ne vois pas de raison de préférer le rond ou el carré (sauf peut-être un goût de géomètre pour le carré ?) ; en fait, j’aurai bien vu un col rond qui donnerait sur une broderie carrée, ou quelque chose de ce genre… histoire de marier les formes géométriques justement.


5) Le gilet

Le gilet (jacket) est attesté pour Thorin, gilet sous lequel il passe la clef au bout de la petite chaîne dorée. Je n’ai pas trop d’idée sur à quoi peut correspondre cette sur-tunique ; quelque chose de fourré peut-être ? D’un autre côté, ça doit pas être si chaud, car Thorin le porte chez Bilbo au printemps, et on peut se dire que Cul-de-Sac n’est pas si mal chauffé que ça…

*

Dans l’état actuel, je laisse la source de côté. L’habit n’est spécifié que pour Thorin, qui n’est aps n’importe qui – rien ne prouve sa généralisation.


6) La ceinture

Le gros défaut des ceintures naines décrites par Tolkien, c’est qu’elles sont toujours en argent ou en or, et facilement pleines de pierres précieuses. Ce qui est sans doute rudement chic, mais pas masse pratique. Quand les Nains portent la hache, celle-ci trouve en tout cas sa place à la ceinture : c’est le cas de Gimli, c’est le cas de Thorin également quand il s’arme à Erebor.

En tout cas, en tout état de cause, même en cuir, la ceinture doit être la première chose à être enjolivée de cailloux : quand Bilbo étale sa richesse avec des boutons de gilet en or, Balin empierraille follement sa ceinture (on a la ceinture naine de Bilbo avec perles et cristaux également, et la ceinture incrustée de pierres écarlates de Thorin qui sont plus détaillées).

Rien sur les boucles.

*

Je n’ai pas encore vraiment réfléchi à cet élément du costume. Je verrai bien quelque chose de riche, du cuir avec des dessins en repoussé (dorés ?) et des appliques nombreuses et rigolardes. Boucles plutôt grosse, je pense, et travaillée. Ça fera l’objet de quelque chose de sur-mesure très certainement.


7) Les bretelles

On a des mentions de bretelles chez les Nains, auxquelles sont accrochées des sacs à dos à l’aide de petits crochets de ferraille : bretelles destinées auxdits sacs ou accessoire du costume qui trouve là une utilité supplémentaire ? A part l’épisode de la forêt, les Nains de la compagnie de Thorin semblent porter leur préférence aux balluchons et autres paquets, mais les Nains de Dain portent également des paquets sur le dos de type sac-à-dos (avec bretelles donc sans doute) quand ils arrivent à la Bataille des Cinq Armées. J’aurai tendance à dire que le port de bretelles peut être autorisé chez les nains, mais je ne suis pas partisan de le rendre obligatoire – d’autant que dans la mesure où on a une tunique qui descend au-dessus du pantalon, et pas une chemise qui rentre dans le pantalon, le système ne me parait pas évident.


8 ) Le pantalon


Le pantalon, comme la tunique, n’est pas décrit dans les livres. Les illustrations (dont l’illustration interdite) laissent clairement voir un bas court, plutôt de type bermuda, i.e. de type ridicule. Après discussions, nous sommes un certain nombre à voir plutôt pour les Nains un bas plutôt bouffant, sans excès.

*

Après de longues réflexions, je me suis décidé sur une vision personnalisée du pantalon de type pasbyxor. Fondamentalement, il s’agit d’un pantalon de type Thorsberg en version bouffante, avec un nombre invraisemblable de pièces détachées ; l’original semble arrêter ses grandes largeurs au-dessous des genoux et partir ensuite en fuseau plus étroit : j’ai pour ma part censuré le patron en dessous des genoux. J’ai grandement réduit le côté bouffant du pantalon, en conservant tout de même 1m par jambe. Patron en polonais sur demande.


9) Les bas

Après que les Nains ont été enfournés dans des sacs par les Trolls, on ne peut plus les reconnaître que par la couleur de leurs bas. Bas de couleur facilement identifiables donc, et qu’on peut sans doute envisager comme des chausses ou des demi-chausses.

Le fait que l’on puisse voir ces bas, suffisamment pour que ce soit un élément d’identification et que les Trolls y aient fait attention avant d’enfermer leurs victimes dans un sac, témoigne de leur visibilité : dès lors, cela implique des bottes relativement peu montantes et un pantalon court, ce qui est cohérent avec le reste de l’interprétation du costume.

*

J’ai opté personnellement pour des chausses qui remontent haut et se glissent sous le pantalon à partir du dessous du genou. J’ai travaillé à partir du patron home-made de Perline (cf. son blog). J’ai fait le choix de chausses doublées, avec retour visible ; l’intérieur est en lin (vert clair) choisi pour sa douceur, et l’extérieur est en laine, la même que celle de la tunique. Mon but était de donner une certaine unité au costume en ayant un faible choix de couleurs dominantes (chaperon/tunique et bas/pantalon), afin de pouvoir me mettre au diapason de la source qui dit qu’une fois à Lacville, les Nains se firent refaire des costumes « à leurs couleurs » : le pluriel étant dans la VO et non distributif en anglais, cela implique bien un éventail de couleurs propre à chaque Nain. Un éventail de trois couleurs me semblait cohérent, si on commence à avoir 7 couleurs « personnelles » on perd complètement de vue le côté personnel, justement…

(Remarque : les bas de Thorin sont jaunes et son chaperon est bleu ciel, il n’y a donc pas de corrélation bas/chaperon.)


10) Les bottes

Les bottes sont extrêmement souvent référencées à propos des Nains dans les œuvres de Tolkien, bottes particulières et reconnaissables (ainsi des Hobbits Stoors utilisent des bottes de Nains, dwarf-boots). Toutefois, les dessins de Tolkien sont plus mitigés, laissant à l’occasion la place à de grosses chaussures de marche.

Dès lors, il semble raisonnable de laisser une certaine marge de manœuvre de ce côté-là, et si l’on ne voudra pas de petites chaussures, l’on ne voudra pas non plus de bottes extrêmement montantes (cf. les dessins et également ci-dessus) ; on y préférera ainsi des bottines mi-hautes et plutôt mastoc.


11) Les bijoux


À développer. Colliers/chaînes, essentiellement.

_________________
Leóhtre ic eom micle ðonne ðes lytla wyrm.
C.R.A.W.L. : Comité Révolutionnaire Armé pour la Libération du Westfold. Rejoignez nos rangs !
*We are but older children, dear, who fret to find our bedtime near. *
Papillons, craignez les trois Cavaliers de l'Apocalypse : Newton, Darwin, Ellorien.
C.C.M.Q.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tchernobyl - habiller un Nain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Dragon Vert :: Equipements et décors :: Vie Civile-