du sindarin, le parler des elfes gris
La Compagnie du Dragon Vert

Le forum du 1er projet de reconstitution dans l'univers de J.R.R.Tolkien
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 du sindarin, le parler des elfes gris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris



Masculin Nombre de messages : 2905
Age : 27
Localisation : Les Forêts du Nord-Est
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: du sindarin, le parler des elfes gris   Lun 10 Juil 2006 - 2:51

Voici un autres extrait d’expression en sindarin
(j’ai sélectionner celles qui pourraient le plus servir parmis ce que je pouvais mettre)

Gurth an Glamhoth !, « mort à [la] horde glapissante ! », Tuor maudissant les orques

Une exclamation de Húrin : Tôl acharn, « [La] vengeance vient »

Le cri de guerre des Edain du Nord: Lacho calad ! Drego morn ! « Que flambe le Jour ! Que fuie la Nuit ! »

Le cri « inspiré » de Sam à Cirith Ungol: A Elbereth Gilthoniel o menel palan-diriel, le nallon sí di-nguruthos ! A tiro nin, Fanuilos ! « Ô Elbereth Enflammeuse d’étoiles, qui regarde du ciel au loin, c’est vers toi maintenant que je crie à [lit. sous] l’ombre de la mort. Ô regarde vers moi, Toujours blanche !"

L’incantation au feu de Gandalf : Naur an edraith ammen ! Naur dan i ngaurhoth ! La première partie signifie littéralement, « Que le feu soit, pour notre salut ! » (En fait il ne semble pas avoir de mot signifiant « que soit ».) La seconde partie doit vouloir dire *« du feu contre la meute de loups-garous ! » (Cf. la remarque de Gandalf le matin suivant l’attaque des loups : « C’est bien ce que je craignais. Ce n’étaient pas des loups ordinaires. ») (LotR1/II ch. 4)

Boe anim badeded = il faut pour moi partir

Boe maethad in yrch = il faut combattre les orques

Le salut de Glorfindel à Aragorn: Ai na vedui Dúnadan ! Mae govannen ! (SdA1/I ch. 12). Les premiers mots ne sont pas traduits, mais signifient probablement *« Ah, enfin, Homme de l’Ouest ! ». Mae govannen signifie « Heureuse rencontre » (mais ça je l’avais déjà dit)

Le cri de Glorfindel à son cheval : Noro lim, noro lim, Asfaloth ! (SdA1/I ch. 12). Non traduit ; signifie à l’évidence *« cours vite, cours vite, Asfaloth! »

Les paroles de Voronwë quand il vit le Cercle des Montagnes autour du Royaume de Turgon : Alae ! Ered en Echoriath, ered e·mbar nín ! « Alae [= ?Vois]! [Le] Cercle des Montagnes, [les] montagnes de mon pays ! »

Le cri de frodon a cirith ungol : aiya eärendil ! elenion ancalima !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/user/Taurnufuin666  http://taur-nu-fuin-ed
Invité
Invité



MessageSujet: Re: du sindarin, le parler des elfes gris   Sam 22 Juil 2006 - 18:38

Je pense pouvoir rajouter :

Suilad : salut
Mellon : ami (terme utilisée par Gandalf pour ouvrir la porte ouest de la Moria)

J'espere ne pas avoir repris des termes que i_edhel_legolas a expliqué.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: du sindarin, le parler des elfes gris   Lun 24 Juil 2006 - 17:03

Le dictionnaire de sindarin de Didier Willis est à présent disponible en français. N'hésitez donc pas à passer sur le site ! Wink

(Ayant participé au projet de traduction française, je n'ai pas pu résister à faire un peu de pub à Didier ! :p )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: du sindarin, le parler des elfes gris   Aujourd'hui à 10:50

Revenir en haut Aller en bas
 

du sindarin, le parler des elfes gris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Dragon Vert :: Tolkien - Sources et discussions :: Les langues-