Les anglo-saxons et le vieil anglais
La Compagnie du Dragon Vert

Le forum du 1er projet de reconstitution dans l'univers de J.R.R.Tolkien
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les anglo-saxons et le vieil anglais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mithrandir



Masculin Nombre de messages : 1998
Age : 29
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Les anglo-saxons et le vieil anglais   Jeu 1 Juin 2006 - 18:54

I) Anglo-saxon : localisation

Bon, j’ai remarqué qu’il était nécessaire de faire cette fiche, afin que tous comprennent ce qu’est le Vieil anglais, de quoi il est composé…etc.

Le terme Anglo-saxon, désigne les peuples germaniques (rattachés au rameau ethnolinguistique occidental ou westique des peuples indo-européens) qui s'installèrent dans l'île de Bretagne à partir du début du V° siècle. Ils repoussèrent en quelques dizaines d’années seulement les Bretons dans l’ouest de l’île -forçant même certains d'entre eux à s'exiler en Gaule dans la péninsule armoricaine.
Le fait d'avoir assimilé ces envahisseurs à des Angles ou à des Saxons est cependant surtout dû à l'histoire anglaise des VII° au IX° siècle. Bède a joué en cela un rôle important sans pour autant établir une réelle distinction (Gens Anglorum sive Saxorum).
En réalité, les Anglo-Saxons devaient comporter nombre d'éléments frisons, jutes, francs et d'autres peuplades germaniques des côtes de la mer du Nord, mêlés à des populations celtiques bretonnes et romano bretonnes dans le sud-est de l'île.
Selon les dires de Bède, une distinction élémentaire entre Angles établis plutôt au nord (origine du nom Anglais) et Saxons établis plutôt au sud recoupe un constat sur des disparités sociopolitiques entre le nord et le sud : il est probable qu'au sud les régions étaient relativement peuplées, en tous cas, les nouveaux venus ne purent y établir que de petits royaumes, enclaves qui prirent de l'importance aux dépens des Bretons. Au contraire, au nord, les Anglo-Saxons fondèrent dès l'origine des royaumes plus importants et ils entretinrent plus de liens avec leurs voisins irlandais que ceux du sud avec les Bretons.
L'origine géographique exacte des Angles et des Saxons est difficile à connaître, en raison des mouvements qui agitèrent les peuples germaniques dès le commencement de l'ère chrétienne. Il est plus que probable que les Angles venaient des régions comprises entre la Hollande actuelle et le sud du Danemark. Quant aux Saxons, ils étaient probablement établis au sud des Angles. L'origine des Jutes est plus facile à déterminer, dans la mesure où une péninsule a pris leur nom (le Jutland).
Vers 600, plus d'une douzaine de royaumes existaient et leur nombre ne cessa de fluctuer jusqu'à la fin du IXe siècle. Cependant, les principaux subsistèrent sous une forme ou sous une autre durant toute la période anglo-saxonne, à tel point que sept royaumes furent retenus par l'historiographie, sans doute au XVIe siècle, et désignés par le terme Heptarchie. Voici la liste de ses tribus selon Bède le Vénérable :

• Le royaume de Kent et l'île de Wight (Jutes)
• Le royaume du Wessex (Saxons de l'Ouest et Jutes en face de l'île de Wight)
• Le royaume du Sussex (Saxons du Sud)
• Le royaume d'Essex (Saxons de l'Est)
• La Mercie (Angles du milieu)
• La Northumbrie, composée du Deira et de la Bernicie (Angles du Nord de l'Humber)
• l'Est-Anglie (Angles de l'Est)

II) Anglo-saxon, la langue

Le Vieil Anglais est un terme souvent utilisé, à tort, pour désigner toute forme d’anglais autre que l’anglais moderne.
450-1100 : Vieil Anglais (langage de Beowulf)
1100-1500 : Moyen Anglais (langage de Chaucer)
1500-1800 : Anglais de la Renaissance (langage de Shakespeare)
1800-de nos jours : Anglais moderne

Le Vieil Anglais est une ancienne forme d’anglais qui était parlé dans ce qui est aujourd’hui l’Angleterre et le sud de l’Ecosse entre la moitié du V° et la moitié du XII° siècle. C’est un langage germanique similaire à l’Old Friscian, au vieux Norrois (et par extension, à l’Islandais)
Le Vieil Anglais n’était pas une langue statique, et son usage couvera une période longue de près de 700 ans- depuis les migrations anglo-saxonnes du V° siècle jusqu’à la conquête Normande de 1066. Durant cette période il assimila certains aspects des langues avec lesquelles il entra en contact, comme le les langues celtes et les deux dialectes du vieux Nord apportés par les Vikings qui occupaient les terres du Danelaw dans le nord et l’est de l’Angleterre.

A) Héritage germain

Le plus gros héritage de l’Anglo-saxon en vocabulaire, syntaxe et grammaire est germanique. Certaines de ses formes étaient propre au langage germanique de l’ouest, famille de langue à laquelle le Vieil Anglais appartient, alors que d’autres aspects sont hérités d’un langage langue près-germaniques, d’où toutes les langues germaniques sont issus.

B) Héritage latin

Un large pourcentage de la population lettrée et eduquée (moines…etc.) pratiquaient le Latin, qui était la lingua franca en Europe. Dans certains cas il est possible de donner une date approximative de l’entrer de mots latin dans le vocabulaire anglo-saxon. Il y eut au moins trois période notable d’influence latine: la première se déroula avant que les Saxons originaux ne quittent le continent pour l’Angleterre. La deuxième commença lorsque les Anglo-saxons furent convertis au Christianisme. La troisième, et plus importante de toute, débuta après l’invasion Normande de 1066, lorsque une quantité incroyable de mots français (dérivés du latin) entra dans le vocabulaire anglo-saxon. La conquête Normande marque la fin de la période d’expension du Vieil Anglais, et le début du Moyen Anglais. Le langage fut d’avantage alteré par la transition de l’alphabet runique vers l’alphabet latin.Les mots en Vieil Anglais étaient écrit comme ils se prononçaient: les “silent letters” dans nombre de mots Moyen Anglais étaient pronconées, comme le k de “knight”.

C) Héritage Viking

Une autre source majeure d’influence fut scandinave, mots introduits durant les invasions Vikings des IX° et X° siècles. Les modifications dans le vocabulaire ciblèrent principalement les noms de lieu, d’objets, en d’autres termes du vocabulaire de base qui concernait les aspects administratif du Danelaw (région sous control Viking). Les Vikings parlaient le vieux Norrois, une langue proche de l’Anglo-saxon du fait de leur origine commune (langue près-germaniques).

D) Héritage Celte

Il est généralement reconnu que l’influence du Celte sur l’Anglais a été minime, étant donné le peu de mots Celte dans la langue (ce nombre de mots est inférieure à ce que le latin et les scandinaves apportèrent).
Depuis les années 1980, un nombre croissant d’écrivains, Hildegard Tristam, par exemple, ont argumentés que les effets d’un contact prolongé avec la langue Celte avaient été historiquement sous-éstimés. Ces dernières années une éthymologie celte a été proposée pour un nombre impresionnant de mots dans les dialects anglais. Tristam, Theo Vennemann et bien d’autres ont expliqués que des aspects distinctifs du Celte sont clairement visible en anglais moderne, dans sa syntaxe (secteur d’intense recherches universitaires)

_________________
The one thing I remember about Christmas was that my father used to take me out in a boat about ten miles offshore on Christmas Day, and I used to have to swim back. Extraordinary! It was a ritual. Mind you, that wasn't the hard part. The difficult bit was getting out of the sack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvert.fr-bb.com
 

Les anglo-saxons et le vieil anglais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Dragon Vert :: Tolkien - Sources et discussions :: Les langues-