Le Gondor
La Compagnie du Dragon Vert

Le forum du 1er projet de reconstitution dans l'univers de J.R.R.Tolkien
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Gondor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mithrandir



Masculin Nombre de messages : 1998
Age : 29
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Le Gondor   Mer 26 Avr 2006 - 13:48

Histoire:

Bien avant la Submerssion, le Gondor n’était autre qu’une colonie de Númenor. De nombreux Númenoréns s’étaient établis dans ce pays -qui offrait de meilleur conditions climatique que l’Arnor- ainsi lorsque les vaisseaux des Fidèles débarquèrent en 3320 du Deuxième Age ils purent s’appuyer sur le port du Pelargir (fondé en 2350), et sur une population déjà très nombreuse. Cependant ils n’eurent guère le loisir d’utiliser l’Umbar, car dans cette région vivaient encore les Hommes du Roi, qui s’étaient jadis liés à Sauron lors de son séjour à Númenor, de ce fait ils resterent les ennemis des Fidèles.
C’est en l’année 3320 du Deuxième Age qu’Elendil, et ses fils accostèrent en Terre du Milieu, et qu’ils fondèrent le Royaume des Dúnedain en Exil. Bien qu’Elendil fût immédiatement déclaré Grand Roi, il laissa la régence du Gondor à ses fils, et s’installa à Annúminas. Les deux jeunes Rois, quand à eux, résidaient chacun dans une cité avec ceux de leur maison :
Isildur demeurait à Minas Ithil, la tour de la Lune Montante, à l’est de l’Anduin, aux pieds même des Montagnes de l’Ombre; il y planta la graine de Nimloth, l’Arbre Blanc qu’il sauva de la submersion.
Anárion s’installa à Minas Anor, la tour du soleil couchant, à l’ouest de l’Anduin et de l’Ithilien, aux pieds du mont Mindolluin.
C’est également l’année de leur arrivée que furent partagées les sept Pierres de Vision (Palantíri), Elendil en pris trois, qu’il plaça dans le cité Annúminas, et dans les tours d’Amon Sûl et d’Elostirion, ses deux fils en installèrent à Orthanc et dans les villes d’Osgiliath, de Minas Ithil, et Minas Anor.
Les Númenoréens en exil construisirent nombre de merveilles en l’espace d’un siècle, la tour d’Orthanc par exemple est l’un des symboles de leur majesté. Ils battirent également de nombreuses forteresses, comme Fort le Cor, si bien que les tribus qui occupaient ces régions, avant la chute de Númenor, ne tardèrent pas à se ranger sous leur autorité, subjuguées par tant de grandeur. Ainsi la population du Gondor et de l’Arnor s’accrut remarquablement en quelques dizaines d’années, tout comme leur puissance militaire.
En effet, l’armée Númenoréenne était forte de plusieurs milliers d’hommes, en permanence sur le pied de guerre, car Elendil et ses fils savaient que si Sauron était censé avoir sombré avec Númenor, ses troupes ne resteraient pas longtemps inactives. Le Seigneur des Ténèbres se révéla à nouveau à la fin de cet age, et les événements qui eurent lieux menèrent directement à la Dernière Alliance des Hommes et des Elfes ( http://dragonvert.fr-bb.com/viewtopic.forum?t=11 )

Dans les années qui suivirent la défaite de Sauron et la mort d’Elendil et d’Anárion, le Gondor eût la responsabilié de veiller à ce que le mal ne pénétre plus au Mordor. Isildur confia le pouvoir du Royaume du Sud à son neveu Meneldil et alors qu’il regagnait l’Arnor il tomba dans une embuscade avec ses hommes près des Champs d’Iris et succomba, ainsi que trois de ses fils… Valandil, son plus jeuen fils n’avais pas fait le voyage vers le sud, car à l’époque de la Dernière Alliance il n’était qu’un enfant, et resta à Imladris au près de sa mère; ce qui lui permit de survivre au désastre des Champs d’iris et de monter sur le trône de l’Arnor.
Malgrè ces évenements des années de paix suivirent, pour le Gondor et l’Arnor, jusqu’à la premiere invasion orientale en 492; le Gondor fut contraint d’entrer en guerre et conquéra de nombreuses terres. Suite à cela le Gondor entra dans ce qui sera connu sous le nom d’age d’or!

L’Age d’Or

Ce sera sous le règne de Hyarmendacil I que le Gondor atteignit sa plus grande superficie. Ce jeune prince vit son père mourir aux mains d’hommes du Harad, de ce fait lorsqu’il monta sur le trône son courroux fut terrible ! Il leva une grande armée et marcha sur le Harad en l’année 1050, repoussant son ennemi loin au Sud. Les frontières du Gondor s’étendirent alors jusqu’à la Mer du Rhûn à l’est, loin au sud en Harondor, près de la Forêt Noire au nord et de l’Arnor à l’ouest. Telle fut la puissance du Gondor en ce temps qu’elle provoqua bien des envies, mais sa puissance militaire lui assurait une paix totale.
Le déclin du Gondor
Après la mort de Hyarmendacil, le Gondor commença à décliner, principalement du fait de trois grandes catastrophes: la Guerre Civile, la Grande Peste, et l’invasion des Wainriders.

-Durant le XV° siècle la guerre civile sappa fortement la puissance du royaume du Sud. La cause de ce conflit vien tdu fait que le roi Eldacar était de sang mélé, car il était le fils de Valacar (dix-neuvième roi du Gondor) et de la fille du Roi du Rhovanion. De ce fait, les Gondoriens doutaient fortement de sa royauté et après cinq ans de règne, les rebelles menés par Castamir (son possible successeur en cas de décés) lui déclarerent la guerre. Le combat fit rage, mais le Roi fut finalement assiègé à Osgiliath; cependant la faim et des ennemis superieur en nombre eurent raison de son armée. Osgiliath fut mise à sac, Castamir mis à mort le fils du Roi. Eldacar parvint à échapper au massacre et se réfugia dans sa famille au Rhovanion, où il rassembla les hommes qui lui étaient encore encore loyaux, et attendit le moment où il pourait frapper. Dix années s’écoulèrent avant qu’Eldacar ne refit parler de lui: il marcha sur le Gondor et combattit les hommes de Castamir au Lebennin. Eldacar tua le roi usurpateur de ses propres mains. Les fils de Castamir prirent la fuite vers le Pelargir où ils rassemblèrent une grande flotte et firent voile vers l’Umbar. Après la mort d’Eldacar se fut son second fils Aldamir qui mmonta sur le trône.

-C’en en l’année 1636 que la Grande Peste frappa, ce fut également cette année que l’arbre blanc périt. La peste frappa la plupart des peuples de la Terre du Milieu, provoquant des centaines de milliers de morts… Le roi Tarondor, suite à cet évenement prit une graine de l’arbre blanc et déplaça la capitale d’Osgiliath à Minas Anor. En ce temps la population du Gondor était si peu élevé que l’on ne put plus garder les frontières du Mordor… La fortune sourit au Gondor dans son malheur car si un de ses ennemis avait attaqué après le passage de la peste le royaume aurait été sans nul doute détruit, mais ce fléau laisse le Harad et les Orientaux dans le même état que le peuple de Tarondor.

-Dans les années 1800, une nouvelle menace apparut au Gondor: les Gens-des-Chariots tentèrent d’envahir le royaume mais le roi Calimehtar les repoussa. Lorsque son fils Ondoher lui succéda la paix régna temporairement, ce qui lui permit de renouer des liens avec le roi de l’Arthedain, Araphant, car tous deux commençaient à comprendre qu’une volonté inconnue s’acharnait sur les survivants de Númenor. Arvedui, le fils d’Araphant épousa la fille d’Ondoher, Firiel, et les deux royaumes promirent de s’aider mutuellement en cas de besoin. Malheureusement aucun des deux rois ne purent tenir leurs engagements car lorsque le Roi Sorcier attaqua l’Arthedain, les Gens-des-Chariots, les hommes de Khand et les Haradrim lancèrent des attaques coordonnées contre le Gondor ! Pour se défendre Ondoher fut forcé de diviser ses forces en deux armées : il prit la tête de celle du nord et confia le commandement de la plus petite armée –celle du sud- à son capitaine Eärnil. L’armée du Sud remporta une grande victoire près du Poros contre les Haradrim et leurs alliés, mais l’armée du Nord fut massacrée près du Morannon : Ondoher ainsi que ses deux fils Artamir et Faramir furent tués. Eärnil arriva juste à temps pour chasser les Gens-des-Chariots, toutefois le roi et ses héritiers venaient de tomber… le Gondor risquait alors de tomber de nouveau dans une guerre civile, car des prétendants de toutes parts risquaient de réclamer le trône.

L’échec de la lignée royale

Le rejet de la réunification

Du fait de la mort du Roi Ondoher et ses fils en 1944, le Gondor fit face à une véritable crise constitutionnelle. Le roi Arvedui d’Arthedain, réclama le trône en tant que gendre d’Ondoher et héritier d’Isildur. Arvedui basa sa demande sur une ancienne loi Númenoréenne qui stipulait que le plus plus vieux fils devrait monter sur le trône à la mort du Roi. Cependant le Conseil mené par l’Intendant Pelendur rejeta la demande d’Arvedui expliquant que ni le Gondor ni l’Arnor n’avaient jamais respectés les veilles loies númenoréennes, et qu’Isildur suite à la mort d’Elendil avait confié le Gondor à ceux de la Maison d’Anarion.
Ce fut donc Eärnil, un des descendants d’Anarion, qui monta sur le trône en tant que descendant du roi Telumehtar Umbardacil, mais ce qui l’aida fortement dans sa demande du trône fut la popularité qu’il avait acquis en tant que sauveur du Gondor. Arvedui réclama ensuite la courone en tant qu’héritier d’Elendil, mais le Conseil ne répondit jamais à sa demande, et Eärnil II devint le trente-deuxième roi du Gondor.

Le dernier héritier d’Anarion

Lors de la bataille de Fornost, le fils d’Eärnil II, Eärnur mena les armées du Gondor à la victoire contre les forces du Roi Sorcier d’Angmar. Eärnur voulu alors le combattre en combat singulier mais son cheval fut pris de panique et s’enfuit ; le temps qu’il maîtrise son cheval et qu’il retourne au près de ses troupes le Roi Sorcier avait pris la fuite, Glorfindel arrêta Eärnur et prophétisa qu’aucun homme vivant ne pourrait le tuer.
Eärnur monta plus tard sur le trône, durant les années qui suivirent les Nazgûl prirent Minas Ithil qu’ils rebaptisèrent Minas Morgul. La capitale porta alors le nom de Minas Tirith. Seulement quelques années après cela le Roi Sorcier envoya un messager à Minas Tirith pour provoquer en duel le Roi, insistant sur le fait qu’il avait fuit le combat à Fornost, non pas à cause de son cheval, mais parce qu’il était lâche. Eärnur et sa garde prit la route pour Minas Morgul. Le Roi Sorcier se joua de lui, et ne le combattit pas : il le fit prisonnier, et personne ne revit jamais Eärnur.
Suite à la disparition d’Eärnur, on ne put trouver personne capable de revendiquer le trône du Gondor. Ainsi finit la ligné d’Anarion.

Les Intendants du Gondor

Depuis la mort d’Eärnur, le royaume fut gouverner par les Intendants, des gardiens du trône, jusqu’à ce q’un homme de la lignée d’Elendil se présente pour réclamer la couronne, car le Gondor ne voulait risquait à nouveau une guerre civile qui le détruirait surement.
Chaque Intendant qui allait prendre le pouvoir prononcer un serment dans lequel il jurait de rendre les reines du Gondor au Roi si celui-ci se presentait. Mais les sicèels passèrent, et ce serment devint plus une formalité qu’autre chose.
Certains au Gondor se souvenaient encore d’Arvedui qui avait jadis réclmait le trône, mais l’Arnor avait été dévasté par le Roi Sorcier et ceux de la lignée d’Isildur se cachaient en Eriador du pouvoir de Sauron. Les Intendants gouvèrenerent le pays durant des générations avec le pouvoir des Rois mais n’en prirent jamais le titre. Un jour Boromir, fils de l’Intendant Denethor II, demande à son père combien de temps devrait s’écouler avant que les Intendants ne deviennent des Rois, ce à quoi Denethor répondit: “Few years, maybe, in other places of less royalty...In Gondor ten thousand years would not suffice".

L'acte le plus important d'un Intendant restera certainement celui de Cirion, qui pour remercier Eorl de son aide face aux Gens-des-Chariots lui donnera les terres du Calenardhon. Cette acte donnera naissance au royaume du Rohan, qui restèrent de grands alliés (voir aussi De la fondation du Rohan).

Le Dernier intendant fut Denethor II, qui se suicida durant la Guerre de l’Anneau. Lors de la défaite totale de Sauron, Aragorn, fils d’Arathorn, dernier héritier d’Isildur monta sur le trône du Gondor et de l’Arnor, et parvint à réunir les deux royaumes lors du Quatrième Age de la Terre du Milieu.

_________________
The one thing I remember about Christmas was that my father used to take me out in a boat about ten miles offshore on Christmas Day, and I used to have to swim back. Extraordinary! It was a ritual. Mind you, that wasn't the hard part. The difficult bit was getting out of the sack.


Dernière édition par le Jeu 20 Juil 2006 - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvert.fr-bb.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Gondor   Jeu 13 Juil 2006 - 12:09

Une fois de plus je ne suis pas d'accord (vraiment,je suis désolé)mais le Gondor n'existait pas au temps de Nùmenor, puisque c'est la terre d'exil d'Elendil.Mais je reprends : au temps de Nùmenor, les Dunudains capturèrent Sauron, celui-ci courba l'échine et les suivis enchainée (telle Melkor aux premier age)finalement il se rendit maitre du conseil de Nùmenor.Il les poussa a craindre les elfes et leur apprit la peur de la mort.Puis il les conseilla d'attaquer Valinor pour (soi-disant) prendre l'immortalité partielle des elfes.Les Nùmenoriens armèrent la plus grande flotte au monde et partirent a la conquête de l'Ouest.Les valar voyant ceux-ci renoncèrent a leur tutelle et en appelèrent en l'Un pour changer la face du monde (ce qu'il a fait avec brio lol!)et a peine le pied posé que Ar-Pharzaon (desole pour l'orthographe)et toute son armée furent engloutie par un raz de marée (tsunami???).de ce desatre seul Elendil et les siens purent s'enfuir et c'est a ce moment-la que les royaumes en exil(comprenait Gondor et Arnor) que fut crée le gondor!!c' est ecrit dans l appendice du seigneur des anneaux. Very Happy
j'espere ne pas me tromper!!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Baranor



Masculin Nombre de messages : 3234
Age : 27
Localisation : Paris
Peuple(s) : Gondor
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Le Gondor   Jeu 13 Juil 2006 - 14:37

Tu ne te trompes pas, non. En revanche les Dunedains mènent la vie rude au mec zen que je suis...mais enfin...

Edit: je vois l'amalgame. Le texte de Mithrandir laisse entendre que le Gondor existait déjà en tant que tel, ce qui est effectivement faux. Il faut comprendre dans "Gondor" et "Arnor" des références aux aires géographiques correspondant aux futurs royaumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithrandir



Masculin Nombre de messages : 1998
Age : 29
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: Le Gondor   Jeu 13 Juil 2006 - 14:51

En effet.

_________________
The one thing I remember about Christmas was that my father used to take me out in a boat about ten miles offshore on Christmas Day, and I used to have to swim back. Extraordinary! It was a ritual. Mind you, that wasn't the hard part. The difficult bit was getting out of the sack.


Dernière édition par le Mar 31 Oct 2006 - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvert.fr-bb.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Gondor   Jeu 20 Juil 2006 - 16:45

J'ai une question.Est-ce-que Ëarnur a un lien de parenté avec Elendil ?? Parce-qu'il est dit dans l'appendice A du seigneur des anneaux que les avances D'Arvedin furent repoussée a son profit, alor qu'il était géneral mais pas prince!!! scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
Mithrandir



Masculin Nombre de messages : 1998
Age : 29
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: Le Gondor   Jeu 20 Juil 2006 - 17:07

J'ais déjà développé cet épisode, dans le paragraphe intitulé Le rejet de la réunification. Wink
Earnil est le descendant de Telumehtar Umbardacil. Il ne portait pas le titre de prince, puisque il y avait déjà des princes héritiers. Il n'était pas censé monter un jour sur le trône, puisque Ondoher avait des descendants.
Pour Earnur la question ne se pose plus, en tant que fils du roi Earnil II, il pouvait monter sur le trône.

_________________
The one thing I remember about Christmas was that my father used to take me out in a boat about ten miles offshore on Christmas Day, and I used to have to swim back. Extraordinary! It was a ritual. Mind you, that wasn't the hard part. The difficult bit was getting out of the sack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvert.fr-bb.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Gondor   Lun 10 Sep 2007 - 22:29

C'est vraiment à la limite, mais j'y tiens :

Rùmil a écrit:
Les valar voyant ceux-ci renoncèrent a leur tutelle et en appelèrent en l'Un pour changer la face du monde (ce qu'il a fait avec brio lol!)
Les Valar n'ont pas appelé Ilúvatar pour qu'Il change la face du monde, ils n'ont fait que se démettre un instant. Ilúvatar n'est pas là pour faire ce qu'on voudrait qu'Il fasse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Gondor   Aujourd'hui à 0:52

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Gondor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Dragon Vert :: Tolkien - Sources et discussions :: Sources concernant les différents peuples de la Terre du Milieu-